Le Vin En Direct

Edition du 24/09/2019
 

Domaine de Chevalier

Talent

Domaine de CHEVALIER

Au sommet, en blanc comme en rouge


“Seul un grand terroir peut produire un grand vin, précise Olivier Bernard. Les vignes du Domaine de Chevalier sont entourées d’une forêt créant un véritable écosystème d’une part, mais aussi un effet de serre qui favorise la maturation des raisins. Un grand vin naît toujours dans des conditions extrêmes, c’est sur un terroir difficile qu’il tire sa grandeur. Au Domaine de Chevallier, le terroir composé de sols pauvres et complexes, il impose à la vigne d’aller puiser au plus profond la minéralité. Le vignoble, de par son environnement, ajoutés aux soins apportés aux vignes, à l’aération du sol avec le labour avec le cheval, du suivi très précis, du tri des raisins à la vendange, du respect de la peau des raisins vecteur de la qualité des tanins du vin rouge, du travail par gravitation dans le cuvier, de l’élevage en barriques très maîtrisé… Rien n’est laissé au hasard… tous les paramètres comptent. Un grand vin, c’est la somme de tout cela : si l’on a bien respecté la terre, si l’on a fait des choix naturels, à commencer par le respect total du fruit, on le retrouve dans la bouteille. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. C’est vers une voie axée profondément sur la nature que j’ai décidé de me diriger les dix prochaines années, en privilégiant la diversité. Le cépage s’efface, est en retrait par rapport à la terre qui s’exprime. Le terroir, c’est bien sûr ce qui a fait la notoriété de Chevalier mais nous devons sublimer la terre. Le mot terroir est presque devenu un mot galvaudé aujourd’hui, il faut plutôt parler de la plante qui va puiser sur plusieurs mètres en profondeur des richesses incroyables et apporter une expression absolument unique. À Chevalier, nous avons un cuvier en forme “tulipe”, de petites cuves de 80 hl un peu plus refermées en haut (d’où son nom) qui nous permettent des vinifications très pointues, c’est un petit cuvier “bijou”, à l’image du travail que je réalise au Domaine de Chevalier. Depuis cinq ans nous avons un érafloir extraordinaire, un robot avec des “doigts” pour érafler les raisins. Plus j’avance dans ma vie de viticulteur et plus je crois en la précision de notre travail, à toutes les étapes, c’est l’élément fondamental qui révèle les grands terroirs. Le 2016 est “le” grand millésime de ces dix dernières années, pour moi, il est même supérieur au 2015. C’est le plus grand millésime depuis 2010, en rouge comme en blanc. Domaine de Chevalier 2016 est plus sur la tension, sur la verticalité, la fraîcheur, bonne acidité. 2015 est un millésime plus souple, plus ouvert, plus féminin, plus charmeur, nous les dégusterons avant les 2016. J’aime beaucoup le 2015, pour les différencier, disons que le 2016 est plus dans le classicisme bordelais.

   

Domaine de Chevalier

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16

Email : olivierbernard@domainedechevalier.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Clos RENÉ


Une propriété familiale de 15 ha (60% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 10% de Malbec). Un grand Pomerol 2016, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, parfumé, séveux, un vin généreux. Le 2015, puissant en bouche, corsé, charpenté, avec des arômes intenses (cassis, sous-bois, cuir), d’un beau rouge profond, est un vin dense, mais aux tanins fins, qui mêle structure et distinction. Le 2014, au nez subtil, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de fumé et de fraise cuite, de bouche pleine, associant structure et finesse, de robe intense. “En 2014, nous précise Jean-Marie Garde, nous avons une très belle cuvée où l'on retrouve les repaires des millésimes habituels. Qualité et quantité sont présentes. Les tanins sont soyeux, aimables, de jolis Merlots avec un apport de Cabernets pour une grande qualité.” Le 2013, de robe pourpre, intense, est charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche fondue, et s’apprécie actuellement avec des brochettes d'agneau ou une oie rôtie. Très beau 2012, complexe, harmonieux, aux connotations fruitées et épicées, aux tanins mûrs et riches, classique, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue. Remarquable 2010, de robe pourpre, dense et très parfumé (mûre, humus), avec des tanins ronds mais présents, un vin au nez de fruits surmûris, d'une finale intense et bien typé, un vin épicé, persistant, bien charpenté, de bouche souple et charnue à la fois. Le 2009, au nez de cassis et de truffe, aux tanins fermes, est bien charpenté, ample en bouche, un vin racé et dense, de garde. Goûtez également le Château Moulinet Lasserre 2016, un vin gras, corsé, aux tanins puissants et mûrs, qui allie une belle structure tannique à une grande expression aromatique avec ce goût fumé, de bouche suave et velouté, de fort bonne évolution.

Jean-Marie Garde - Scea Garde-Lasserre

33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 10 41

DRAPPIER


L’histoire des murs, habités aujourd’hui par la famille Drappier, remonte au XIIe siècle quand Saint-Bernard fit construire ici une annexe de l’Abbaye de Clairvaux. Le vignoble qui entoure ces caves cisterciennes, fait la fierté de cette grande exploitation. Si la vigne fut plantée pour la première fois à Urville par les Gallo-Romains il y a 2000 ans, c’est Saint Bernard, fondateur de l’Abbaye de Clairvaux qui fit construire nos caves en 1152. Sept siècles plus tard, en 1808, c’est autour de ce témoignage médiéval, magnifiquement préservé, où dorment des cuvées d’exception, que fut créé le domaine familial. Depuis 1979, Michel Drappier maîtrise les vinifications tandis qu’André, fort de ses 65 vendanges, garde un oeil avisé sur le vignoble qui couvre aujourd’hui 55 ha en propriété et 50 ha en contrats associés. En 1988, de profondes caves creusées dans la craie de Reims sous Napoléon III, rejoignent la propriété familiale pour abriter les grandes cuvées. Depuis, trois jeunes bourgeons nés de Michel et Sylvie, Charline en 1989, Hugo en 1991 et Antoine en 1996 représentent la huitième génération sur le domaine. Deux cents ans d’aléas climatiques et économiques n’ont pas altéré la passion qui anime une famille champenoise enracinée dans cette terre mille fois travaillée. Le vieux cepcoule la meilleure sève, les sarments qui portent les fruits et les jeunes pousses, fragiles mais pleines de promesses, vous remercient de votre fidélité au cours de ces deux siècles et vous souhaitent, en route vers le tricentenaire, de savourer de nombreux beaux millésimes. “Après les années de gel 2016 et 2017, nous raconte Michel Drappier, 2018 nous comble de joie avec une magnifique récolte qualitative et des raisins bien gonflés et pleins de fraîcheur, côté quantitatif, c’est parfait également. Nous mettons sur le marché, cette année : le Carte d’Or brut Nature (100% Pinot noir). En 2013, 2014, 2015, et le Champagne Grande Sendrée millésimé 2009. Un nouveau Champagne sortira courant 2019 portant le nom de son cépage “Fromenteau”, un 100% !” Superbe Champagne Grande Sendrée brut Millésimé 2008, de mousse abondante, qui sent la poire et le lis, une cuvée harmonieuse et distinguée, aux connotations de fleurs, de fumé et de pain grillé au palais. Le brut Nature, zéro dosage, pur Pinot noir, allie structure et vivacité à la fois, un vin séducteur, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des senteurs de citron et d’épices, distingué, d’une très belle persistance au palais. Le brut Nature rosé, zéro dosage, très vif, très fin, développe au nez comme en bouche des arômes de fruits rouges frais, un vin aux bulles légères et brillantes. Belle cuvée Charles de Gaulle, la Maison ayant eu l'honneur d'être choisie par Charles de Gaulle pour ses réceptions privées à Colombey-les-Deux Églises, toujours millésimée, composée à 80% Pinot noir complété par du Chardonnay, de belle robe, finement florale (aubépine, rose), de bouche subtile, persistante et très parfumée (fruits frais, amande, pain grillé), de mousse intense, à prévoir sur une cuisine raffinée. Le brut cuvée Quattuor, est un Blanc de quatre blancs, trois “oubliés”, Arbane, Petit Meslier, Blanc Vrai, et Chardonnay, structuré et vif à la fois, aux saveurs d’agrumes, de pain grillé et de chèvrefeuille, de mousse crémeuse, comme le brut Carte d’Or, avec cette fraîcheur florale doublée de notes fruitées, au nez d’une vinosité nerveuse, et ce rosé de Saignée, à la fois puissant et raffiné, aux arômes spécifiques de cerise et cassis, tout en bouche.

Michel Drappier
Rue des Vignes
10200 Urville
Téléphone :03 25 27 40 15
Email : info@champagne-drappier.com
Site personnel : www.champagne-drappier.com

Brigitte BARONI


“La tradition champenoise, précise Brigitte Baroni, c'est d'abord le respect de la Terre : la vigne doit chercher les bonnes choses ! Plus elle doit le faire profondément, meilleur le raisin sera. L'engrais n'améliorera pas forcément les choses. Je presse avec délicatesse afin d’obtenir de beaux jus clairs et fins et effectue moi-même mes mises en bouteilles. Durant le vieillissement en cuves, j'attends la fermentation dite malolactique qui se produit naturellement, généralement au début du printemps, avec la remontée des températures, avant de mettre en bouteilles." Remarquable Champagne cuvée La Maillardière, à la fois puissant et très fin, aux notes de petits fruits mûrs et de pain grillé, d’une belle finale. Jolie cuvée Chardonnay, ce vin dégage une mousse fine et légère, à dominante de fleurs blanches et d’amande, un Champagne très fruité, qui fleure les fruits secs comme il se doit, équilibré, complexe, un vin généreux et harmonieux. Et le brut rosé, un Champagne élaboré par cuvaison comme seulement 5% des rosés en Champagne, tout en arômes, avec des nuances de framboise.


Chemin des Pêcheurs
10110 Bar-sur-Seine
Téléphone :03 25 29 85 62 et 06 88 56 99 06
Télécopie :03 25 38 53 54
Email : info@champagne-brigitte-baroni.com
Site personnel : www.champagne-brigitte-baroni.com

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Leur Haut-Médoc 2017 est un vin très plaisant et élégant d’une structure classique avec des tanins souples, il développe de puissants arômes de fruits noirs, un vin bien charpenté, à la fois riche et souple, d’une belle finale aux notes de cassis, de pruneau et d’épices, déjà agréable dans sa jeunesse mais qui a un potentiel.


32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Romain PERTUZOT


Château MONTROSE


Depuis 2006 à Montrose, date d?acquisition de la famille Bouygues, on est soucieux de l?environnement et on applique très rapidement les premières mesures environnementales telles que l?utilisation de matériaux naturels comme l?osier, la confusion sexuelle, une conversion progressive du vignoble à une viticulture biologique.
Le but est d?optimiser les sols, faire évoluer les méthodes de travail à la vigne, enrichir et maintenir l?équilibre des sols, pour ce faire, on a introduit la plantation de céréales sur les parcelles au repos, l?éco-pastoralisme, en faisant pâturer des troupeaux de moutons sur les zones vertes et permettre d?améliorer l?amendement des terres. Compostage des déchets verts issus de la vigne, du chai, des haies, valorisation des boues, formation d?humus, recyclage des eaux usées. A Montrose, a été aussi mis en place, un plan de sélection massale/clonage. Des pieds sélectionnés sont gardés dans un conservatoire privé et constitueront un héritage précieux pour le renouvellement du vignoble dans les années à venir afin de perpétuer l?ADN et la diversité de Montrose.
?C?est une véritable originalité dans une propriété d?avoir entamé une démarche environnementale. En 2006, quand la famille Bouygues achète la propriété et voit le potentiel de ce terroir, trois idées apparaissent : faire le plus grand vin, se doter d?un outil de travail pour faire le plus grand vin, et dans le plus grand respect environnemental.
Ils ont tout-de-suite pensé panneaux photovoltaïques, géothermie? Ces motivations ont été au cœur de la rénovation et cela a été la première étape. Quelques années plus tard, nous nous sommes intéressés à la viticulture Bio pour éviter les risques aussi bien pour le personnel de la propriété que pour les consommateurs. Nous avons donc entamé des expérimentations sur certaines parcelles. Nous avons la chance d?avoir un très grand terroir de 90 ha d?un seul tenant. Nous sommes partis du principe de base que tout ce que nous prenions à la Nature, nous devions lui restituer.
Nous ne sommes pas certifiés Bio car il faut avoir une expérience depuis 3 ans et cela impose de respecter à la lettre la chartre. Nous préférons utiliser des produits précurseurs. La recherche scientifique évolue très vite, nous préférons être indépendants pour mieux gérer seul notre attitude environnementale vertueuse, peut-être qu?on demandera la certification Bio plus tard? Pour l?instant, on n?en voit pas trop l?intérêt, vu tous les efforts produits ici.
Vendange 2018 à Montrose : nous avons été victime de deux choses : le mode de lutte contre le mildiou car les méthodes Bio ne sont pas efficaces, on a vu leurs limites lors de cette pression mildiou 2018, du jamais vu depuis 50 ans? Cela ajouté à la grande sécheresse durant l?été, nous avons bien sûr subit une perte de récolte. Les baies de raisins récoltées étaient extrêmement saines et concentrées, des peaux épaisses chargées en tanins, on a obtenu une matière première exceptionnelle avec un fruité hors du commun. Nous goûtons un superbe résultat dans les barriques, on tient un millésime un peu particulier, un millésime chaud, sec, comparable au 2009. Grâce à la précision que l?on est capable d?apporter à la vinification, nos vins expriment beaucoup d?élégance, de finesse.
2017 : un vin un peu en recul par rapport au 2016. Un ensoleillement moins marqué, une climatologie moins favorable, la Nature a un rôle à jouer? Un joli vin bien fait, bien né sur un beau terroir mais qui n?a pas le charme du 2016.
2016 : un millésime de référence, des conditions climatiques très favorables, un vin parfaitement typé terroir de Montrose, beaucoup de précision, une ossature et une droiture tannique impressionnantes, c?est ce qui le caractérise vraiment.?
Puissant et séduisant Saint-Estèphe 2016, de couleur intense, de bouche étoffée, aux notes de mûre, d?humus et de cuir, il est tout en nuances d'arômes, tout en couleur, ferme, de bouche puissante, et particulièrement prometteur. Le 2015, aux arômes de fruits rouges cuits, de truffe, d?épices et de sous-bois, est un vin ample, d?un bel équilibre en bouche, avec beaucoup de matière, très racé. Le 2014 est remarquable, il développe un nez puissant où s?entremêlent le poivre et les fruits noirs, une matière dense, intense, savoureuse, un grand vin. Le 2013, aux tanins serrés mais soyeux, est un vin classique, ample, solide, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles. Le 2012, souple mais intense, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, est ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, harmonieux aux papilles, c?est un vin d?excellente évolution et long en bouche. 
On poursuit avec le Second Vin, La Dame de Montrose 2015, de belle robe soutenue, de bonne base tannique, aux connotations de fruits frais et de sous-bois, très bien équilibré, riche, aux notes de fruits mûrs, aux tanins ronds mais présents. 

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland
3, avenue des Vignolles
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 30 12
Email : chateau@chateau-montrose.com
www.chateau-montrose.com


Veuve CLICQUOT



> Les précédentes éditions

Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018

 



Domaine de La GAUTERIE


CLOS DES LUNES


Alain LITTIÈRE


Charles MIGNON


Château PLANTIER ROSE


FLEURY-GILLE


Château de CÔME


Domaine du CHARDONNAY


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Château BELLE GARDE


Château La CLOTTE-FONTANE


Château FAUGAS


Château BELLEGRAVE


Château LAFLEUR du ROY


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château GAUTOUL


Château de VIMONT


Domaine de VIAUD


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


Château La HAIE


Albert de MILLY


Château Le MEYNIEU


Château CANON-CHAIGNEAU


Francis BLANCHET


Château de Beaulon


Vignobles PELLE


Domaine de ROCHEVILLE


BARON-FUENTÉ


Château PASCAUD


SCHAEFFER-WOERLY


Domaine des LAURIBERT


Domaine RICARDELLE DE LAUTREC


Jean Pol HAUTBOIS


Château de ROQUEBRUNE



DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHARLES SCHLERET


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CLOS TRIMOULET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales